Quel VAE choisir ?

Les questions à se poser avant d’acheter

A l’heure où les consciences écologiques se réveillent enfin, rouler en vélo devient essentiel pour chacun d’entre-nous. Pour se sentir encore plus libre, l’idée d’investir dans un vélo à assistance électrique se développe toujours plus. Logique, avec moins de fatigue, on peut aller plus loin, plus longtemps tout en travaillant tout de même son physique et son cardio. L’idéal en quelques sortes. Pour vous aider dans votre choix de ce compagnon de la vie au quotidien, voici les bonnes questions à se poser avant d’acheter.

Quels sont les différents types de VAE ?

. Le VAE pliant  (photos pliants Flebi et I:Sy)

C’est l’ami des jeunes citadins pressés et qui ont besoin d’un vélo peu encombrant mais efficace. Les camping-caristes adhèrent totalement à cette solution pratique et discrète mais utile à l’étape.

. Le cargo bike (foto cargo Cube)

Encombrant, ce vélo rend de fiers services aux familles. Les parents qui aiment vadrouiller avec leurs enfants en bas-âge en raffolent.

. Le VTTAE (foto VTT BH)

Vous l’avez compris, c’est la version électrique des VTT dont raffolent les baroudeurs extrêmes avides de sensations fortes. Destinés aux sportifs avertis, les VTTAE ont le vent en poupe.

. Le VTCAE (foto VTC Moustache)

Si les VTTAE offrent des perspectives excellentes pour les parcours accidentés et montagneux, les VTCAE s’illustrent pour celles et ceux qui aiment les vélos polyvalents et dynamiques, pouvant les mener tranquillement sur les chemins de campagne.

. Le VAE urbain (foto urbvain)

C’est tout simplement le VAE le plus recherché et le plus populaire. Logique, il plaît aux citadins qui souhaitent laisser de côté leur voiture. Doté d’une excellente autonomie, il vous mène facilement partout où vous le souhaitez en ville.

. Le VAE de route (foto Matra)

Pendant du vélo de course, ce VAE est l’ami préféré des sportifs classiques, ceux qui aiment la performances, ceux qui veulent se dépenser sans compter.

. Le VAE gravel (foto Gravel)

C’est la nouvelle tendance forte du moment. Le gravel est un polyvalent pour sportif, aussi efficace et dynamique sur la route que surprenant et agressif sur les chemins accidentés.

. Le VAE de randonnée/trekking (foto Trekking Cannondale)

L’ami préféré des randonneurs, des amateurs de longs trajets et d’aventure. Il est souvent équipé de sacoches étanches mais aussi d’une batterie à forte autonomie.

Quels sont les bienfaits d’un VAE ?

Ce n’est pas parce que ces vélos disposent d’un moteur et d’une assistance qu’ils ne vous apportent aucun bénéfice sur votre physique, votre santé ou votre mental. Loin des idées reçues, l’utilisation d’un VAE qu’il soit de type urbain, VTC, VTT ou trekking, est très bénéfique.

En prenant la route sur votre VAE, vous faites du sport et faites travailler tous les muscles de votre corps. En pédalant, vos jambes (mollets, cuisses) se musclent et gagnent en force comme en endurance. Mais assis sur votre vélo, vous gagner également du muscle sur le haut du corps, sur les bras, le tout en gainant efficacement votre dos.

N’oubliez jamais qu’avec un VAE, vous ne restez pas à rien faire. Bien au contraire, vous pédalez et comme vous avez la sensation forcer moins que sur un vélo classique, vous roulez plus longtemps, plus de kilomètres. Les VAE sont des outils recommandés pour perdre du poids notamment. Ils permettent une reprise du sport de façon plus douce mais, néanmoins, efficace. Contrairement à la course à pied, la pratique du VAE est nettement moins traumatique pour les articulations. Un bon point donc. Elle permet aussi, bien entendu, de travailler votre cardio, de maximiser votre rythme cardiaque et, donc, de vous sentir mieux dans votre corps et dans votre tête.

 

Posez vous les bonnes questions avant d’acheter

Comme dans tout achat, il est essentiel de se poser quelques questions de base avant de craquer pour le modèle de votre choix. En voici quelques-unes :

Pour quel usage ?

Quel est mon budget ?

Quelle sera l’autonomie de mon VAE ?

Quel est son moteur ?

Pour quelle taille opter ?

Quels accessoires dois-je ajouter ?

Est-ce que je peux bénéficier de certaines aides financières ?

Quels types de moteur pour votre VAE ?

Pour vous aider dans votre choix, sachez qu’il existe trois positions de moteur :

Le moteur pédalier

Le moteur de roue arrière sur le moyeu arrière

Le moteur de roue avant

La tendance actuelle indique que la plupart des constructeurs optent, désormais, majoritairement pour un moteur pédalier, ce type de moteur assure une meilleure répartition du poids du vélos et facilite son usage. Si leur prix est plus onéreux, leur efficacité est nettement meilleure que les autres types de moteurs (moins chers toutefois). Mais si on peut faire un «classement» de ces moteurs, il serait ainsi :

Moteur de roue avant pour les VAE entrée de gamme, pour les VAE urbains. Plus pour un débutant.

Moteur de roue arrière qui offre une sensation de propulsion quand vous pédalez. Mais sa lourdeur est gênante tout comme le répartition du poids sur le VAE. Par ailleurs, il vous gênera en cas de crevaison.

Le moteur de pédalier, plus onéreux mais plus efficace. Les VAE haut de gamme et sportifs l’utilisent en très grande majorité.

Mais pour rendre un moteur vraiment efficace, il est essentiel de disposer également de très bons capteurs de puissance. Les moteurs de pédalier illustrent bien cette tendance car ils disposent de capteur de couple, de cadence et (ou) de vitesse.

En Europe, les moteurs de VAE ne peuvent dépasser les 250W, réglementation oblige. Mais les constructeurs jouent sur le couple (Nm) pour gagner en puissance. Vous le comprenez facilement, plus le couple est élevé, plus votre VAE est efficace et puissant.

Quelles sont les marques phares de moteur pour VAE ?

Quatre grands noms se démarquent à l’heure actuelle. D’autres devraient pointer le bout de leur nez dans les mois et années à venir (Yamaha, par exemple, est déjà bien dans la place). Aujourd’hui, voici les fabricants les plus réputés et fiables du marché :

Bosch, le leader. Son savoir-faire n’est plus à démontrer, tout comme la qualité de ses produits. Les moteurs Bosch sont associés avec les batteries du constructeur.

Shimano est un nom qui parle à tous les cyclistes de tout âge. Le Japonais excelle dans tous les domaines et notamment sur celui de la motorisation des VAE. Sans aucune surprise, leurs solutions sont bluffantes.

Panasonic occupe le terrain depuis 25 ans sur le VAE. Ses moteurs sont fiables, solides mais leur look n’est pas à la hauteur des concurrents.

Bafang offre un rapport qualité-prix excellent. Les Chinois sont efficaces et puissants et gagnent, année après année, des parts de marché.

Quels accessoires dois-je avoir ?

Si le choix du moteur et de la batterie sont majeurs, si la qualité de conception, la technique et le poids du VAE peuvent vous bousculer dans votre choix, n’oubliez pas, également, de vérifier que vous avez bien tous les accessoires essentiels pour bien vivre vos trajets en VAE. Bien entendu, selon votre usage, les équipements ne seront pas les mêmes. Pour un VAE urbain, n’oubliez pas de disposer des garde-boue, d’un porte-bagage, des feux avant et arrière mais aussi d’une béquille.

Plus futiles sans doute, pensez à investir dans un casque, un gilet réfléchissant, un antivol.

A savoir, un peu de réglementation

. En France, la loi impose que les VAE voient leur assistance se couper à 25km/h. Si votre VAE vous aide au-delà, vous risquez une amende en raison d’infraction au code de la route.

. Comme vu dans la partie moteur, ces derniers sont limités à une puissance maximale de 250W.

. Pour les VAE pour enfants, ces derniers doivent porter un casque obligatoirement jusqu’à 12 ans. Au-delà, le casque est recommandé mais pas obligatoire. Toutefois, si votre VAE dépasse la puissance de 250W, le casque devient obligatoire car il ne sera plus considéré comme un VAE mais comme un cyclomoteur.

. Hors agglomération, n’oubliez jamais, également, de porter un gilet réfléchissant lorsque vous roulez avec votre VAE.

. Avant d’acheter, renseignez-vous auprès de votre revendeur à propos des différentes aides de l’état comme le «bonus VAE» ainsi que les différentes aides proposées par les collectivités territoriales. Ces aides peuvent réduire la facture. A savoir, l’Etat vient de voter pour une prime à la conversion pour l’achat d’un VAE, une prime similaire à celle qui existe sur le marché de l’automobile.

Related Post